J’ai travaillé dans une entreprise de portage salarial et j’aime assez le concept. D’ailleurs, suite à cette expérience professionnelle, je me suis mis à mon compte. Travailler dans le domaine du portage salarial m’a permis d’être plus proche et plus à l’écoute des travailleurs non-salariés. Mon travail ne se limitait pas à rentrer des chiffres et à éditer des fiches de paie. J’étais régulièrement en contact téléphonique avec les personnes et je répondais avec autant de précisions possibles à leurs diverses questions.

Etre à son compte pour devenir du jour au lendemain salarié peut sembler curieux de prime abord. Aussi, je me suis efforcé de leur expliquer le mode de fonctionnement d’une société de portage salarial. La société n’imposait pas de chiffre d’affaire mensuel. Chaque travailleur non salarié pouvait travailler à son rythme et rentrer le chiffre d’affaire de son choix. Bien entendu, pour prétendre à toucher un salaire, il faut avoir un minimum de chiffre d’affaire, puisqu’il faut ensuite déduire toute les charges sociales. Ce concept m’a immédiatement plu, car les personnes sont à la fois indépendantes, libres de gérer leur temps, tout en percevant un salaire et une fiche de paie mensuels. Cette méthode est complètement novatrice et ingénieuse. Il fallait vraiment y penser.

Je suis resté plusieurs mois au sein de cette entreprise de portage salarial, avant de devenir à mon tour un travailleur indépendant salarié. Cette expérience professionnelle aura été un véritable tremplin dans ma carrière professionnelle. Je suis mon propre patron et je n’ai plus à respecter des horaires stricts. Je gère mon temps, en fonction du travail et de mes  obligations privées. Le portage salarial simplifie clairement la vie de tous les travailleurs indépendants, que ce soit au niveau de la comptabilité, que de la gestion des charges. Je suis rentré dans cette société par hasard et j’en suis sorti plus mature et sûr de moi.

Commentaires fermés